Le Riad à Marrakech et la ville de Paris, consacrent des espaces à un grand designer

riad alksar

Yves Saint-Laurent est l’un des plus grands designers français de notre génération. Son œuvre a traversé les époques et a apporté à chaque fois de l’illumination et un nouveau style de vie aux contemporains. Ce designer était brillant, innovateur, passionné et cela se voyait dans chacune de ses créations. Pendant de nombreuses années, l’artiste a travaillé dans la vie de Paris où il vivait et où était installée sa maison de haute couture, dans un hôtel particulier. En 1966 durant l’un de ses nombreux voyages il découvre le Maroc et la ville de Marrakech. Ce pays, cette culture, cette insolence des mélanges, cette force des accords, lui plaît, le marquent et c’est ainsi qu’il décide de s’y acheter une résidence afin d’y retourner plus souvent. Plusieurs années après son décès, son souvenir ne s’éteint pas, bien au contraire il vit encore et se développe, afin que nul n’en ignore. C’est d’ailleurs la mission de la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint-Laurent qui est aujourd’hui installé dans les anciens locaux de la maison de couture. Son Riad à Marrakech qui porte le nom de Jardin Majorelle présente également son monde, sa vie, son œuvre.

En octobre 2017, ces deux villes inaugureront des musées en l’honneur de cet artiste pour qui elles ont compté. À Paris vous pourrez découvrir des espaces à lui réservés au cœur de l’hôtel particulier qui abritait sa maison de couture. Quarante années de carrière que les visiteurs pourront découvrir à travers les pièces et les nombreuses expositions thématiques temporaires. À proximité du Riad Al Ksar à Marrakech, vous pourrez également découvrir, dans la rue Yves Saint Laurent de nombreux espaces dédiés à la carrière du designer, mais aussi une librairie, une bibliothèque, et d’autres espaces culturels. Les vêtements d’Yves Saint-Laurent ont marqué le 20e siècle et accompagné l’émancipation de la femme avec le trench-coat, le tailleur-pantalon, le smoking, la Saharienne, etc.

L’ouverture de ces deux musées montre la place que ce designer a occupée et occupe encore dans le monde de la haute couture et du design vestimentaire. Ces musées transformeront les souvenirs en projet grâce à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint-Laurent. L’ouverture de ces musées marque la suite de l’aventure commencée depuis plusieurs années. L’ouverture du musée à Marrakech se fera le 19 octobre, l’occasion de louer un Riad à Marrakech pour y assister. Précisons que cet événement verra la présence de nombreuses personnalités comme Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison Yves Saint-Laurent depuis 2016, sont attendues Kate Moss, Cathérine Deneuve, Charlotte Gainsbourg.

Découvrez la Médersa Ben youssef au détour de votre hôtel de luxe à Marrakech

hotel la sultana marrakech

En visitant la ville de Marrakech, vous pourrez découvrir les merveilles culturelles et architecturales que la ville offre. Des merveilles qui pour la plupart datent des époques glorieuses de la cité ocre et qui ont perduré jusqu’à nos jours. Parmi les merveilles architecturales que vous prendrez plaisir à découvrir à proximité de votre hôtel de luxe à Marrakech http://www.voyagidees.com/voyages-en-afriques/resider-a-lhotel-de-luxe-la-sultana/, nous pouvons citer en bonne place la Médersa Ben Youssef qui est l’un des plus beaux exemples d’architecture de style Arabo-Andalouse que l’on retrouve dans la cité ocre. La Médersa Ben Youssef se situe au nord de l’ancienne ville de Marrakech dans le quartier qui porte le nom de Mouassine. À proximité de la médersa, on retrouve les quartiers des souks, le musée d’arts décoratifs qui se trouve aussi à Mouassine, la maison de la photo, mais aussi le célèbre musée de Marrakech.

Histoire de la médersa Ben Youssef

Avant d’entrer dans l’histoire de la médersa Ben Youssef, il faut déjà savoir ce que c’est une médersa. Une médersa est une école religieuse dédiée à l’apprentissage de l’Islam. La médersa Ben Youssef est la plus grande du Maroc et l’une des plus grandes sur l’ensemble du territoire nord-africain. Ce bâtiment a connu plusieurs des dynasties régnantes au Maroc. Elle porte le nom du sultan de la dynastie Almoravide, Ali Ben Youssef qui a régné durant le 12e siècle, elle a été construire par un sultan de la dynastie des Mérinides au 14e siècle, Abu Al-Hassan et elle a été rénovée par un sultan de la dynastie des saâdiens au 16e siècle, Abdallah al-Ghalib. Ce bâtiment situé non loin de plusieurs hôtels de luxe à Marrakech ne manquera pas de vous séduire et de vous impressionner.

La médersa Ben Youssef a été pendant plusieurs siècles un foyer d’accueil pour les étudiants de la filière théologique, et ce jusqu’en 1960. Le bâtiment abritait jusqu’à 900 étudiants, on y retrouvait 132 chambres aménagées avec le strict minimum qui étaient occupées par les étudiants originaires d’autres villes que Marrakech, on était bien loin du faste de certains hôtels de luxe à Marrakech. Un contraste étonnant quand on fait la comparaison avec le reste de la médersa. En effet, la salle de prière et la cour sont décorées avec faste on y retrouve du cèdre, du marbre, des stucs sculptés qui rendent hommage à Dieu par des textes tirés du coran. Les motifs représentés sont géométriques et inspirés de la nature afin de célébrer l’ordre et la beauté que l’on retrouve dans le monde.

La coopérative de maroquinerie dans un Riad

Le Maroc est un pays où les activités artisanales ne cessent de se développer. Ce sont des métiers qui existent depuis des siècles et dont la pratique est transmise par les parents ou les grands-parents à leurs enfants. C’est de cette manière que ces divers arts ne se perdent pas et continuent de porter fièrement et haut les couleurs culturelles du Maroc. Afin de mieux se développer et d’assurer l’épanouissement des artisans, les différents métiers se constituent en coopératives, afin de fournir des services de bonne qualité et des produits bien faits aux habitants du Riad à Marrakech.

Qu’est-ce que c‘est une coopérative à Marrakech

Tout comme la plupart des métiers artisanaux du Maroc, la maroquinerie, qui est un métier artisanal à part entière, donne la possibilité à ses artisans de se regrouper en coopératives. Des coopératives qui sont parfois installées dans des Riad à Marrakech. Une coopérative est une entité économique qui se distingue d’une association à but non lucratif. Le fonctionnement de la coopérative est basé sur le principe de coopération et son objectif premier est de servir les intérêts financiers et économiques de l’ensemble des participants et membres. Le principe de la coopérative s’inscrit réellement dans un processus à mi-chemin entre l’œuvre sociale et l’œuvre écologique. Le fonctionnement de la coopérative réside dans sept principes, dont le principe de démocratie. En effet, pour chaque prise de décision, une personne correspond à une voix, que ce soit pour une élection de conseil d’administration, un changement de dirigeants… Toutes les voix ont le même pouvoir dans une coopérative.

Grâce à la coopérative, le cadre du travail de maroquinier a pu être bien précisé, notamment les conditions de travail. De cette manière, les artisans pourront travailler dans de bonnes conditions et fournir ainsi des meilleurs produits, qui seront mieux appréciés dans le Riad à Marrakech. Les exigences de la maroquinerie, font en sorte que chaque artisan doit être capable dans chacune des étapes du processus de fabrication: la coupe, l’assemblage et les finitions. Être aussi capable de concevoir, d’organiser le travail et de fabriquer les produits. Le secteur de la maroquinerie est principalement constitué d’entreprises artisanales. Après sa formation, le jeune maroquinier peut se faire embaucher dans l’une de ces entreprises ou se mettre à son propre compte. Avec les années, certaines opérations se sont vues mécaniser notamment le piquage, le repassage, le parage avec le retour vers la tradition et les vêtements traditionnels, le métier se voir offrir des opportunités de développement.

La place de l’artisanat dans le Riad et la ville de Marrakech

Chaque pays est caractérisé par sa culture, par son mode de vie ou par des traditions qui sont transmises des parents aux enfants. Comme tous les pays, le Maroc se démarque par certains éléments qui font la particularité de sa culture et qui par conséquent attirent les visiteurs étrangers en quête de dépaysement. L’artisanat marocain est l’un des atouts du pays, un artisanat dont les retombées sont parfaitement visibles dans le Riad à Marrakech. .

Caractéristiques du style artisanal dominant à Marrakech

C’est durant la période du néolithique que la construction du Royaume du Maroc a connue un véritable tournant. En effet, c’est au cours de cette période que le pays a vu arriver les migrations venues des pays plus au Nord et à l’Est, l’arrivée des migrants s’est faite avec leurs traditions et leurs techniques artistiques. Avec l’écoulement des siècles, la diversité de la population et les influences diverses, la richesse de l’artisanat marocain a pris de l’ampleur et regroupe de nos jours plus de 70 métiers différents. Ce qui est le plus marquant dans cet artisanat, c’est surtout la diversité des matériaux et des créations. L’artisanat marocain est très souvent utilisé dans le cadre de la construction de bâtiments comme les Riad de la médina à Marrakech.

Les besoins de la population se font plus grands avec le temps. Désormais, ce ne sont plus seulement les Marocains qui sont désireux de consommer les produits de l’artisanat marocain, les étrangers aussi entrent dans la danse et affectionnent ces créations originales quand ils visitent le pays, sans oublier les exportations qui sont toujours plus croissantes. La beauté des créations artisanales au Maroc fait resplendir le Riad à Marrakech, mais aussi les habitants du pays, grâce aux vêtements, aux revêtements, aux parures, aux bijoux, aux chaussures, etc. Tout ce qui fait le quotidien des populations au cœur de ce beau pays. Il est plus que primordial de préserver ce patrimoine qui fait partie intégrante de l’histoire du Maroc. Sans l’artisanat et ses retombées, de nombreuses familles auraient vécu dans la pauvreté. De plus, l’ambiance que l’on connaît actuellement dans les souks n’existerait pas, ce qui serait un coup dur pour le tourisme et l’économie marocaine en général. De plus, ce patrimoine est un rappel visible du passé du Royaume.

Découvrez des pièces de théâtre intéressantes en logeant dans un Riad à Marrakech

La ville de Marrakech se fait une fois de plus l’écrin des activités artistiques pour le plus grand plaisir des populations locales et des touristes de passage dans le Riad à Marrakech. En effet, du 14 au 19 octobre 2014, la ville a abrité la septième édition des rencontres internationales du théâtre. Pendant une semaine, les personnes présentes dans la ville de Marrakech ont pu partager et admirer le talent d’artistes venus des quatre coins du monde et du Maroc. Une occasion pour les organisateurs de faire mieux connaître le théâtre aux populations sur place et de les amener à s’attacher à cet art. Une occasion aussi de sublimer la culture marocaine et de la promouvoir à travers le monde. L’art marocain n’est pas seulement visible lors d’évènements de ce genre mais on peut l’apercevoir. De nombreux lieux ont été sélectionnés pour présenter les spectacles afin que le festival soit accessible a autant de personnes que possible, parmi les lieux choisis nous pouvons citer le Théâtre Royal de Marrakech.

Programmation des rencontres internationales de théâtre à Marrakech

En plus des deux scènes choisies pour présenter les spectacles de théâtre, trois spectacles, dont un Français ont été présentés sur la place du 16 novembre. La particularité de l’édition de cette année, est que des acteurs étrangers sont présents aux manifestations, une occasion pour les artistes et comédiens de partager leurs différentes expériences et de s’améliorer dans l’exercice de leur métier qui est d’abord une passion. En logeant dans un Riad à Marrakech il a été possible pour de nombreuses personnes d’assister aux représentations exceptionnelles.

Rappelons que ce festival est organisé par la troupe théâtrale Académa, en partenariat avec le conseil communal de Marrakech, le Conseil régional de Marrakech-Tensift-Al Haouz et le soutien du ministère de la Culture. Parmi les pays présents durant cet évènement, nous pouvons citer la France, la Belgique, le Soudan et l’Égypte. Des cultures radicalement différentes qui ont pu être présentées non loin du Riad à Marrakech. Durant cet évènement, les spectateurs ont pu assister à des pièces théâtrales de renommée internationale et nationale. Parmi les pièces les plus connues, nous pouvons citer la pièce française « Balade Paris Ballades » d’Élisabeth Boshandrey, la pièce tunisienne « Dounya Okhra », la pièce égyptienne « Achouchou » présentée par la troupe Al misriyine ou encore « Moulat Al Khal », une pièce marocaine, parmi tant d’autres.